L’intelligence artificielle et les experts-comptables

S’il y a un sujet qui fait le buzz aujourd’hui, c’est bien l’intelligence artificielle.
Tout récemment, la ville de Montréal a réussi à devenir un pôle mondial en rassemblent des chercheurs et en investissant dans des entreprises spécialisées dans le domaine.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

Un programme informatique est fait d’algorithmes. Un algorightme est un logique structurée (ou déterministe) avec des conditions, et des structures de données. Exemple:
« Si la tâche de la mission du client X n’est pas faite avant telle date, alors la mission sera marquée ‘En retard' ».

Le terme intelligence artificielle rassemble plusieurs disciplines: le machine learning, les réseaux de neurones, le deep learning entre autres.

Le point commun avec ces « méthodes » est leur matière première: la donnée, ou la « data » en anglais. De façon brute, les données ne servent qu’à être utilisée par des applications.
Avec les réseaux de neurones, on cherche un résultat à partir de la donnée. On apprend au système à reconnaitre la solution à un problème, et une fois autonome, il permet de prédire le résultat au même problème, mais avec des données différentes. Autrement dit, une fois que l’on sait déchiffrer une phrase, on peut déchiffrer un livre.

Le machine learning, quant à lui, permet de mettre en évidence des groupes de données ayant des points communs entre eux. On appelle cela de la classification. Quand on veut puiser des informations sur les données, on utilise cette méthode.
Cela permet de catégoriser des ensemble de données. On peut imaginer une segmentation par volume de donnée, fréquence de saisie, relations entre le montant et la description, etc.

Les données permettent de mettre en évidence des modèles, des « patterns », qui exploitées à bon escient, permettent de prédire le futur ou de déterminer la probabilité d’une action.

Cas d’utilisation

Dans le cas des experts-comptables qui utilisent des applications dont la donnée principale provient de saisies comptables, on peut imaginer différentes applications:

  • déterminer des probabilités d’erreur dans une saisie
  • scanner et réduire les erreurs de « lecture » des factures
  • déterminer et reporter des erreurs potentielles dans des saisies
  • détecter des fraudes potentielles

Tout ceci est intéressant pour le client, mais on peut tout aussi bien imaginer des applications pouvant aider directement le métier. Dans le cas d’Exdone, qui est une application visant à aider le métier dans sa gestion, on peut imaginer des modules de prédiction de charge de travail, en fonction de la tenue d’avancement: « Avec mon rythme actuel, ma charge de travail et comment se sont déroulées les periodes fiscales précédentes, comment pourrait se passer le mois à venir? »

Nous vous avons donc présenté quelques possibilités de l’intelligence artificielle, et comme vous le voyez, la seule limitation à son application est l’imagination et la quantité de données à disposition. Crédit photo: Hitesh Choudhary – Unsplash

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s